les Z événements ...   

Louis XVI

Louis XVI

Lundi
21 janvier 1793

Marie Antoinette

Vendredi
18 octobre 1793

 

Napoléon 1er

 

 

 

Décès Napoleon

Ste Hélène
 Samedi 5 mai 1821 (505)

 

1e Empire

Lundi 18 mai 1804 (518)

 

Bataille de Friedland

Dimanche 14 juin 1807 (614)

Bataille de Waterloo

Dimanche 18 juin 1815 (618)

Bataille de Wagram

Mercredi et Jeudi
5-6 juillet 1809 (705)

Bataille des Pyramides

Samedi 21 juillet 1798 (721)

Naissance de Napoléon

Ajaccio

mardi 15 août 1769

Bataille de la Moskova

Lundi
7 septembre 1812 (907)

Bataille d'Iéna

Mardi 14 octobre 1806 (1014)

Bataille de Leipzig

Dimanche-Mercredi
16-19 octobre 1813 (1016)

18 Brumaire An 8
 coup d'etat
Samedi 9 novembre 1799 (1109)

Napoleon Sacre ND Paris
Dimanche 2 décembre 1804
Austerlitz
Lundi 2 décembre 1805
Batailles diverses

 

 


 

Mardi 11 mai 1745 Fontenoy (511)
Vendredi 14 mai 1610

Assassinat Henri IV
(514)

Mercredi 27 juillet 1214
 Bouvines (727)
Mardi 15 août 778 Roncevaux (815)
Vendredi 26 août 1346 Crécy (826)
septembre - 50

Alésia

Dimanche
 11 septembre 1709 Malplaquet (911)
Lundi 13 septembre 1515 Marignan (913)
Jeudi 20 septembre 1792 Valmy (920)
Dimanche
 14 octobre 1066

 Bataille d'Hastings (1014)
A savoir ...

 

 

Al Capone

Massacre de la Saint Valentin
Jeudi 14 février 1929

Le massacre de la Saint-Valentin est le nom donné à l'assassinat de sept personnes qui s'est produit le 14 février 1929 entre les deux puissantes mafias criminelles de la ville de Chicago : celle de South Side, dirigée par Al Capone, et celle de North Side, menée par Bugs Moran.

2e République

Jeudi 24 février 1848

 

En France, la Seconde République, parfois appelée Deuxième République, est un régime politique connu par le pays entre la révolution de 1848 et le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte en 1852 (plus précisément du 24 février 1848 au 2 décembre 1852). C'est une période instable, où s'affrontèrent violemment les partisans d'une république qui ferait des réformes sociales et ceux d'une république qui se contenterait de réformes politiques, voire qui se terminerait par un retour à la monarchie. Elle se situe entre la monarchie de Juillet et le Second Empire.

 

Dimanche 27 mars 1803



Naissance du franc Germinal

Par la loi du 7 germinal an XI (27 mars 1803), le Premier Consul, Napoléon Bonaparte, fixe la valeur du franc et lui donne une base stable.

 

La deuxième vie du franc
Le franc est une vieille unité monétaire qui a ressurgi à la faveur de la Révolution par une loi du 7 avril 1795, confirmée le 15 août 1795. Celle-ci en a fait le remplaçant exclusif de la livre tournois de l'Ancien Régime. La nouvelle monnaie, très simple d'emploi avec ses décimes, ses centimes et ses millimes, a été immédiatement adoptée par le public.

La loi du 7 germinal définit la pièce de 1 Franc par «5 grammes d'argent au titre de neuf dixièmes de fin»(autrement dit, elle contient 4,5 grammes d'argent pur).

L'or, plus rare, est réservé aux pièces de grande valeur. C'est ainsi qu'est créée une pièce en or de 20 francs, d'un poids de 6,45 grammes, dont 5,801 grammes d'or fin, joliment nommée... Napoléon. La parité entre l'or et l'argent est ainsi fixée par la loi de manière irréfutable à 1 unité d'or pour 15,5 unités d'argent.

la Guillotine

Samedi 25 avril 1792

:
 la guillotine tombe pour la première fois
Jacques Pelletier, voleur de grand chemin, entre malgré lui dans l’histoire de la peine capitale : il est le premier à avoir la tête tranchée par la guillotine.
 

 

la Marseillaise

Samedi 25 avril 1792


Le 20 avril 1792, suite à la fuite manquée de Varennes, la jeune monarchie constitutionnelle française entre en guerre avec l’Europe dynastique. L’Autriche arrive, les révolutionnaires français se rassemblent ; et à Strasbourg, le maire Philippe-Frédéric de Dietrich songe à une manière de manifester son soutien à Nicolas Luckner, alors commandant de l’armée du Rhin et donc appelé à repousser la coalition ennemie.

Le baron de Dietrich demande alors à un jeune officier du génie, en poste à la garnison de Strasbourg, de composer un chant patriotique : il s’agit de Claude Joseph Rouget de Lisle, rencontré dans une loge maçonnique, et auteur d’un Hymne à la Liberté qui avait été chanté l’année précédente à l’occasion de la fête de la Constitution. Rouget de Lisle prend très à cœur la demande du baron, puisqu’il s’y attelle immédiatement et achève l’hymne dans la nuit du 25 au 26 avril.
Mardi
8 mai 1945
Mardi
14 juillet 1789
Mardi 4 août 1789

Jeudi 24 août 1572

Saint Barthélémy

François Dubois est un peintre français devenu genevois, né à Amiens vers 1529 et mort à Genève le .

Il est surtout connu pour son tableau, Le Massacre de la Saint-Barthélemy, peint probablement trois ans après le massacre de 1572.

 

Dimanche 4 septembre 1870



IIIe République

« Le peuple a devancé la Chambre qui hésitait. Pour sauver la Patrie en danger, il a demandé la République : elle est proclamée, et cette révolution est faite au nom du droit et du salut public. Citoyens, veillez sur la cité qui vous est confiée ; demain, vous serez avec l’armée des vengeurs de la Patrie. » Ainsi Léon Gambetta proclame-t-il la IIIe République devant la foule assemblée place de l’Hôtel de Ville, à Paris, le 4 septembre 1870.

1ére République

Vendredi 21 septembre 1792 - 18 mai 1804

La Première République, officiellement nommée République française, est le nom conventionnellement donné par les historiens à la période correspondant à l'ensemble des régimes républicains de la France de septembre 1792 à mai 1804. Amenée par la Révolution française, la Première République succède à la monarchie constitutionnelle qui disparaît le 10 août 1792 avec la prise du palais des Tuileries par les sans-culottes, annonçant une nouvelle guerre d'exercice du pouvoir en Europe. Elle exerce sa souveraineté sur les territoires actuels de la France et sur toutes les provinces du Saint-Empire situées sur la rive gauche du Rhin et formant les territoires actuels de la Belgique, du Luxembourg et d'une partie de l'actuelle Allemagne.

Le 21 septembre 1792, les députés de la Convention, réunis pour la première fois, décident à l'unanimité l'abolition de la monarchie constitutionnelle en France.

5 e République

Samedi 4 octobre 1958

La Cinquième République, ou Ve République, est le régime politique républicain en vigueur en France depuis le 4 octobre 1958. Elle succède à la Quatrième République, qui avait été instaurée en 1946. Elle marque une rupture par rapport à la tradition parlementaire de la République française dans la volonté de renforcer le rôle du pouvoir exécutif. Elle est régie par la Constitution du 4 octobre 1958, approuvée à une très large majorité par voie référendaire le 28 septembre précédent. Elle est mise en place par Charles de Gaulle, qui en est élu premier président.

4 e République

Dimanche 27 octobre 1946

La Quatrième République, ou IVe République, est le régime républicain en vigueur en France du 27 octobre 1946 au 4 octobre 1958. Elle est instituée après la période du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF), qui fait suite à la libération de la France de l'occupation allemande. Malgré la grave crise qu'avait connue la Troisième République au cours des années 1930, elle reste globalement fidèle au modèle de la république parlementaire qui s'était imposé à partir de 1875.

 

Lundi
11 novembre 1918

Caporal Pierre Sellier, 26 ans, incorporé en octobre 1913 au 171e régiment d'infanterie. Le 7 novembre 1918, la délégation allemande désignée par le commandement allemand pour négocier l'armistice prend la route de la clairière de Rethondes. À 20 h 20, elle se présente devant le poste de la 3e compagnie près de La Capelle dans l'Aisne, tenue par le 171e R. I. Le capitaine Lhuiller, chef du 1er bataillon, accueille le convoi avant de demander à Sellier de remplacer le clairon allemand qui se tient debout sur le marchepied de la première voiture. À 20h30, la délégation allemande se remet en route avec le clairon français sonnant le Cessez-le-feu et plusieurs autres refrains militaires jusqu'au PC de la 171e à La Capelle. La mission de Sellier s'arrête à cet endroit. Il passe le relais à d'autres soldats musiciens qui jouent la Marseillaise. Le soir, à minuit, le cessez-le-feu cesse et les combats reprennent jusqu'à l'armistice définitif le 11 novembre. Ce jour-là, Pierre Sellier sonne l'armistice comme des centaines d'autres clairons de part et d'autre du front.`